Un Eclipse sur mesure

Etant passé depuis un petit mois et demi sur un nouveau projet, j’ai eu la joie de devoir refaire un eclipse from scratch pour supporter maven + gwt. Rompu à l’exercice dans un ancien environnement jboss+Ivy, je me suis un peu cassé les dents pour obtenir un IDE stable.

Quelques rappels

Eclipse est un projet initié par IBM qui avait besoin de remplacer un IDE maison, Visual Age, pour passer à l’ère du java. Une de ses particularité est d’être basé sur un framework OSGI, Equinox.

Ce framework offre un cadre précis pour l’ajout de fonctionnalités sous forme de services (ou plugins), et le support de Java n’est qu’un service parmi d’autres. L’extensibilité est théoriquement infinie et il existe pléthore de plugins et de support de langages : C++, Scala, Javascript, XML, Ruby, Ceylon…
Eclipse est même souvent rebrandé par d’autres éditeurs dans leurs produits (Adobe, IBM pour Notes, etc).
Enfin le marketplace fourni dans les dernières versions d’Eclipse permet à tout développeur de rajouter en quelques clics le support des plugins nécessaires au projet.

Mais ce qui confère à Eclipse sa force est également sa faiblesse : avec des centaines de plugins disponibles, il est aisé d’obtenir au final une plateforme obèse, instable, bref inutilisable.
Et pour une équipe de développement, cela peut se chiffrer rapidement en perte de productivité, en frustration, et au final par une remise en cause des choix techniques (du vécu).

Quelques idées de bases

Pour éviter ces écueils, quelques idées de bases pour la suite de l’exercice :

  • La version Java IDE est la plus light et donc préférable.
  • Les versions 32 bits prennent moins de mémoire et sont toutes aussi rapides voir plus (en 64 bits, la mémoire cache du cpu sature plus vite)
  • Dans le choix des plugins à installer, ne prendre que le strict minimum. Tel éditeur fourni les modules core, testing, web workflow, android ? Si vous n’utiliser que les premiers, n’installer que ceux-là.
    Si jamais vous faites évoluer votre projet, vous aurez suffisamment de temps pour ajouter le nécessaire, et le cycle de release de votre IDE maison devrait suivre celui d’Eclipse, qui est assez rapide.
  • Le marketplace d’Eclipse proposant pour chaque feature un large choix des plugins spécifiques, vous vous retrouvez vite avec des plugins optionnels dont vous n’avez nul besoin. Preférez les required aux optionnels.
  • Utiliser des bétas testeurs dans vos équipes de développement, comme tous clients, ils n’apprécient pas les produits non finis.

Dans une seconde partie, je vous parlerais du fichier de paramétrage de la jvm, le fameux eclipse.ini.

Publicités

Bing versus Google

Voila, Kumo vient d’être renommé Bing (attention, vidéo en Silverlight) et on commence à en parler dans la presse (ici sur Tom’s Guide). Arrivée en béta imminente.

Pour info, Kumo est un « concurrent » de Google lancé par MicroSoft (MS), selon le leitmotivz « les gens ne recherchent désormais plus seulement des informations, mais des connaissances ». A voir ce que l’on entend par là…

Du point de vue de popularité, MS a en théorie la possibilité de prendre une grosse part du marché de la recherche. Car conservant des desktops, des navigateurs, des liens par défaut… et des pages de pub dans les canards. Ne sous-estimons pas non plus les millions d’apologistes de Redmont, même si l’espèce se raréfie.
Vous me direz, Firefox grimpe, je vous retorque il reste à moins de 30 % du marché, et à ce rythme il lui faudra des années avant d’atteindre le même niveau qu’IE.

De toute façon, est-ce important industriellement ? Est-ce que cela va changer la part de marché de Flash /Vista /XP /Linux /google /Office /Photoshop /Maya ?
Non, commercialement et industriellement c’est symbolique. cela pousse uniquement MS a garder ses produits à jour et a éviter que ne s’installe l’obsolescence comme avec le cas IE6. Mais l’arrivée de FF3 ne change pas le fait qu’il faille être compatible IE7, voir IE6 pour certains.

Donc pour en revenir au match google / Bing, j’ai regardé la vidéo de démo ce dernier et en tire quelques remarques:

  • MS a sans doute la possibilité d’offrir des résultats de recherche pertinents pour le texte et les images , après tout ils ont l’infrastructure et la technologie pour. Quoi qu’on puisse se demander s’ils ne se foutent pas un peu du monde en sortant comme exemple de résultat deux (!!) pauvres pages web en noir et blanc dignes des années 90.
    Si l’index est le même que LiveSearch, ce produit est mort né.
  • Mappoint es utilisé pour la carto, je connais des anglais l’utilisant et rien à dire.
  • Pour la recherche de video, il me semble qu’ils n’ont pas de contenu d’aileurs leur démo montre les résultats de vidéo liées depuis youtube (!)
  • on voit beaucoup de $ et de pubs dans les résultats de recherche, & des comparateurs de prix. Ca fait penser à un moteur de recherche commercial, qui va faire de la concurrence à Cnet et autres, mais pas trop à Google.
    Qui lui donne des résultats et suggère -discrètement- des liens commerciaux, qui sont principal mais présentés comme secondaires.
  • l’interface flashe mais ne semble pas constante, on ne s’y retrouve pas… on dirait du Vista… d’ailleurs le chef du projet utilise un vocabulaire ronflant, parle de « changer le comportement des utilisateurs »… à voir à l’usage.

En conclusion, il est difficile de se rendre compte via quelques vidéos de ce que sera le site sans l’accès à une béta voir une alpha. Mais le trailer ne donne pas envie d’aller voir le film